TROPISME

Cet événement est terminé.
Rendez-vous à une prochaine occasion ...

VERNISSAGE DE L'EXPO DE CHIOTTES

UNE PROPOSITION DE NAOMI PECQUEUX ET LAURENT VILAREM, AVEC YVES SALAÜN ET LYDIA METRAL

« L’Art est mort, vive l’Art ! » pourrait être la devise du Chiottisme, nouveau courant artistique montpelliérain. À l’origine de ce projet, deux artistes photographes : Naomi Pecqueux et Laurent Vilarem, dont l’ambition est de valoriser la production photographique contemporaine à Montpellier en diversifiant ses lieux de monstrations.

 

Pour cela, ils lancent en Février 2022 «L’expo de chiotte», dont le concept est de réunir un artiste photographe et un lieu culturel montpelliérain pour installer une exposition éphémère au sein de ses WC.

 

A travers ce geste aussi insolite que provocateur, les fondateurs du Chiottisme 

entendent non seulement questionner nos modèles de consommation de l’art 

mais aussi mettre en lumière de jeunes artistes de la scène photographique 

de Montpellier.

 

L’exposition prendra place dans différents lieux clés de la vie culturelle montpelliéraine, dont la Halle Tropisme.

 

VERNISSAGE JEUDI 9 JUIN À 18H

 

LES EXPOS

SAD SAND - YVES SALAÜND

"Aller sur la côte aux premiers rayons de soleil, profiter de la fraicheur marine au plus fort de l’été et se gaver d’iode lors des coups de vent d’hiver. Des lieux communs de tous, populaires, symbolisant la société du loisir. La plage, le littoral... Mais aussi un écosystème fragile devenu le théâtre d’une lutte schizophrène entre la conservation et l’accompagnement d’une évolution naturelle, et l’entretien des structures touristiques côtières. [...] De l’infiniment grand à l’infiniment petit, du construit au déconstruit, de la douceur à la violence, du rationnel à l’irrationnel. C’est un entre deux solitaire que la camera capture au gré des saisons. Sad Sand, un titre, une allitération, comme une poésie de Rimbaud face à l’entropie des éléments. Une résignation triste, la résilience d’une sonorité poétique rythmée, fatale, quasiment machinale. [...] Au travers de cette exposition j’ai voulu traiter de la fragilité de l’écosystème de nos littoraux. Une errance en bord de mer qui porte en filigrane les causes et conséquences des tensions entre l’Homme et la nature par les multiples paysages de la façade Atlantique. De ces lieux de rendez-vous entre terre et mer, Sad Sand se veut être un travail inquiétant l’homme, le submergeant dans l’immensité des forces qui l’entourent."

 

Yves Salaün est un photographe qui traite de grands sujets de société, son travail navigue entre deux eaux, entre le reportage documentaire et l’expression artistique pure. Avec ses dernières grandes séries photographiques, il pose un regard esthétique et à hauteur d’homme sur deux crises : crise migratoire avec «Purgatoire», et crise climatique avec «Sad Sand».

http://yvessalaun.fr

 

LES INSOUCIANTS - LYDIA METRAL

"Les insouciants est une série de portraits de jeunes adultes qui se sentent différent.es, qui ne correspondent pas aux standards de la société, qui tentent d’échapper aux normes établies. Tou.te.s ont eu le courage d’accepter ce qu’iels sont et de se battre pour ce qu’iels ont envie d’être. Pendant plus de 7 ans, je suis allée à la rencontre de jeunes de la communauté queer dans l’objectif de les rendre visible. Il s’agit d’ami.e.s, de connaissances ou de personnes que j’ai rencontrées dans le cadre du projet. Mon intention est de les montrer tels qu’iels sont vraiments, dans un espace forgé à leur image, où iels se sentent en sécurité et peuvent s’exprimer librement. Ce projet est un hommage à la jeunesse, à l’individualité et à la différence. Dans un monde déchiré, où les inégalités et les discriminations demeurent, il me semble primordial de montrer une jeunesse au-delà des divisions imposées et de transmettre nos valeurs, qu’elles soient de tolérance, d’acceptation de soi, de bienveillance, de respect mais aussi d’amour (de soi comme des autres).

À travers cette série, j’invite mon public à vivre la beauté, la chaleur et l’authenticité de mes rencontres. Les insouciants est un projet en cours."

 

Lydia Metral (Grenoble,1986) est une photographe queer autodidacte franco-espagnole. Après des études en économie, elle se lance dans la photographie à l’issue d’une formation de théâtre. Elle commence alors à mettre en place ses premiers projets photographiques et photographie ses ami·es, ses proches, sa famille et documente sa vie au sein de la communauté queer.

www.lydiametral.com

 

Entrée libre

Photos : Lydia Metral et Yves Salaün

En partenariat avec Tomoe

 


 

Connectez-vous sur facebook ou inscrivez-vous à la newsletter pour suivre les dernières actus de la Halle Tropisme.

 

NEWSLETTER

 

La Halle Tropisme est portée par la coopérative Illusion&macadam
Mentions légales - Nos partenaires

HORAIRES 

Lundi : 9h30 › 17h
Mardi : 9h30 › 23h

Mercredi › Vendredi : 9h30 › 1h

Samedi : 14h › 1h

Dimanche : 11h › 16h

 

Les horaires peuvent changer en fonction de la programmation et des privatisations. Consultez-les avant de venir.

 

 

 

 

Contacter le café
cafe@tropisme.coop

 

Privatisation

 

Inscription à la newsletter

 

 

Plus d'infos